Une conception Feet Engineering pour l’industrie technique du cinéma (pari technique ambitieux et projet financier d’envergure)

La Louma 2 de Loumasystems
La Louma 2 de Loumasystems

Encore une fois la société Feet engineering s’illustre dans la réalisation d’un prototype de « haut vol » réunissant un savoir faire dans la conception et réalisation de moyens techniques aux cinématiques complexes.

Après de nombreuses années de recherche, de développement et d’aventures en collaboration avec les ingénieurs de la société Feet Engineering, Loumasystems est fier d’annoncer la disponibilité à la location de sa nouvelle grue télescopique  : la Louma 2.

Celle-ci a commencé sa carrière en Angleterre sur le dernier Harry Potter et sur plusieurs longs métrages ou films publicitaires. En France, elle a tourné sur les longs métrages Disco, Cash, et, cet été, sur le remake américain de La Panthère rose.
La grue fait maintenant régulièrement la navette entre la France et l’Angleterre.

La Louma 2 est une grue télescopique de 9,75 m (32’) où tous les axes sont reliés entre eux par l’intermédiaire d’un réseau.
Elle a été spécifiquement conçue pour l’industrie du cinéma, tant au niveau de sa conception mécanique, que de son interface utilisateur (écran tactile).
De construction très rigide (les caissons composant le bras sont précontraints), elle se distingue par une stabilité hors pair permettant d’effectuer de mouvements rapides avec des arrêts  » francs  » sans oscillation du bras. Equipée de roulements et de rails de haute précision, le télescopage de 7,35 m de dynamique (de 2,40 à 9,75 m) est relativement silencieux, très doux et très fluide, tout en demeurant capable de fortes accélérations.
La grue dispose également d’un système de connections électriques interne au bras qui libère la grue des entraves pouvant résulter des classiques boucles de câbles translatant sur le coté du bras.

La Louma 2 de Loumasystems
La Louma 2 de Loumasystems

La grue est équipée d’une nouvelle tête camera 2 axes / 3 axes également très rigide. Cette tête est équipée du système  » Back Pan « , c’est-à-dire de la compensation automatique du panoramique horizontal de la tête caméra lors du débattement du bras. Elle dispose également de butées de fin de courses indexables sur les axes de Pan, Tilt et Roll. ask ted Ces butées facilitent le travail du cadreur pour certains plans difficiles, par exemple : un panoramique rapide dont le cadre final se termine en bordure d’un pied de projecteur, ou bien le suivi en gros plan d’un acteur qui passe soudainement de la position assise à la position debout. Ces butées permettent également de réaliser des panoramiques filés avec amorti de fin de course, y compris avec des gros zooms.

Ainsi, tant au niveau de sa tête caméra que de son bras, l’atout principal de la Louma 2 est son assistance informatique. En effet, son logiciel spécifique permet aux différents axes de la grue (Pan et Tilt du bras, Pan, Tilt et Roll de la tête, télescope, etc.) de communiquer entre eux afin de permettre leur coordination.
La compensation de  » Back Pan  » très appréciée des cadreurs est l’une des premières applications de cette communication inter axes, mais d’autres corrélations sont en cours d’installation, par exemple la correction de  » Planning  » qui permettra prochainement la réalisation de travellings instantanés grâce à la compensation par le télescope de l’arc lié au débattement du bras. L’association de la correction de  » Planning  » et de  » Back Pan  » permettra de créer instantanément jusqu’à 17 mètres de travelling parfait dans n’importe quelle diagonale de l’espace.
Toutes ces corrélations d’axes sont transparentes pour le cadreur qui conserve toute liberté de composer son cadre  » par-dessus  » la correction automatique. D’autres corrélations sont prévues comme celles qui connecteront télescope et mise au point, ou télescope et zoom.

Ainsi, la Louma 2 est une machine vivante, en perpétuelle évolution. Grâce à l’architecture ouverte de son logiciel, elle évoluera au gré des demandes des directeurs de la photo, cadreurs ou réalisateurs.
Il s’agit bien d’assistance par ordinateur et non pas de  » motion control « , le but étant de permettre la réalisation de nouveaux plans ou de gagner du temps lors de l’exécution de plans réputés difficiles, le tout avec des acteurs, donc en temps réel et en s’adaptant à nos imperfections humaines (changements de rythme, de positions, etc.)

Par ailleurs, toute la logistique autour de la grue a été travaillée pour réduire le temps d’installation qui prend moins d’une heure si l’accès est de plain-pied.